Archives : la station d'alerte et de surveillance de la qualité des eaux du Rhône située à Ternay (69)

Mise en service en 2001 d'une station automatique d'alerte et de surveillance de la qualité des eaux du Rhône à l'aval de l'agglomération lyonnaise à Ternay 

Station Ternay prise eau 1 prise eau 2

Les objectifs principaux de la station de Ternay

Cette station, implantée en rive gauche du Rhône, revêt deux objectifs principaux :

  • l'alerte en cas de pollution accidentelle du fleuve

afin de prendre rapidement toutes les mesures nécessaires pour protéger notamment les captages d'eau potable situés à proximité (alimentation en eau potable d'une population d'environ 185 000 personnes)

  • le renforcement du suivi patrimonial du fleuve

permettant notamment de mettre en vigilance les gestionnaires des stations d'épuration urbaines ou industrielles ainsi que les entreprises rejetant directement dans le fleuve

C'est un élément essentiel pour la restauration globale du Rhône puisqu'elle s'inscrit dans le plan général de restauration du fleuve et dans le SDAGE (Schéma Directeur d'Aménagement et de Gestion des Eaux) du Bassin Rhône-Méditerranée et Corse.

 

labo station 1 labo station 2

La station comprend une prise d'eau, des matériels de prélèvement et d'échantillonnage automatiques et un bâtiment abritant les analyseurs physico-chimiques (COT, métaux lourds...), un système d'alerte biologique (activités des truitelles), le système informatique de gestion et de traitement de l'information (automate).

L'alerte est basée sur les résultats d'analyses automatiques physico-chimiques et biologiques. Une procédure de validation des données de type assurance qualité a été mise en place.

L'étude BURGEAP sur la station de Ternay

Une étude globale sur les stations d'alerte et/ou de surveillance de l'agglomération lyonnaise a été lancée fin 2004, et vise à redéfinir une politique de gestion de toutes ces stations ; cette étude vise notamment à redéfinir les conditions d'exploitation de la station de Ternay, en particulier sur les données produites, sur la pertinence de l'alerte, la répartition du financement de la station et sa maîtrise d'ouvrage. Depuis le 1er janvier 2007, le Grand Lyon est devenu maître d'ouvrage de la station d'alerte et de surveillance de Ternay.